« Acharnement palliatif » : des ratés dans la bienveillance ?

L’expression « acharnement palliatif » fait tiquer, en forçant la cohabitation de mots supposés s’exclure mutuellement. Elle peut être comprise comme un accompagnement inadéquat du patient en fin de vie, comme un travers discret où le soignant se dé(con)centre du soigné.

lire l’article